de Haute-Savoie

AGRICULTURE BIOLOGIQUE

Lettre ouverte de la Confédération Paysanne AURA à Wauquiez

04.05.2018 .


04.05.2018 "Monsieur le Président, la région Auvergne-Rhône-Alpes est une des régions où l’Agriculture Biologique est la plus développée que ce soit en superficie ou en nombre de paysannes et paysans. Malgré ce constat, nous avons l’impression que les décisions du Conseil Régional AURA ne sont pas à la hauteur des enjeux pour notre agriculture régionale."

Monsieur le Président,
La région Auvergne-Rhône-Alpes est une des régions où l'Agriculture Biologique est la plus développée que ce soit en superficie ou en nombre de paysannes et paysans. Malgré ce constat, nous avons l'impression que les décisions du Conseil Régional AURA ne sont pas à la hauteur des enjeux pour notre agriculture régionale.


Tout d'abord, nous avons pris acte et assisté à la plupart des comités de pilotage « Bio » mis en place au 1er semestre 2017. Cependant malgré ces quelques réunions, plusieurs interrogations demeurent : Pourquoi ces comités « Bio » n'ont pas été mis en place dans tous les départements ? Et pourquoi, alors que cela était prévu et annoncé, aucune réunion régionale n'a eu lieu ? Enfin, dans les départements où ces comités « Bio » ont été mis en place, une
2nde réunion devait avoir lieu en 2017, or depuis l'été dernier, plus rien ne s'est passé.
Ces espaces d'échange regroupant les représentants paysans, politique et de l'État nous paraissent pourtant importants. Nous faisons le constat que, malgré les annonces sur ce nouveau fonctionnement, les promesses ne sont pas tenues et nous souhaitons que ces comités « Bio » se réunissent dans tous les départements en 2018 au moins une fois par semestre.Le plan de développement pour l'Agriculture Biologique en AURA – tel qu'il nous été présenté – n'a d'ailleurs pas été largement diffusé auprès de tous des paysans ce que nous regrettons.

Concernant la problématique des aides à l'Agriculture Biologique dont le Conseil Régional est un des acteurs les plus importants, l'année 2017 a été une année bien remplie d'annonces allant quasiment toutes dans le sens d'une diminution voire d'une suppression des aides à l'Agriculture Biologique. Nous demandons tout d'abord que, malgré le désengagement de l'État, les aides au maintien soient pérennisées par un financement régional. Nous demandons également que les aides à la conversion soient toujours versées pendant 5 ans en non pas 3 comme le suggèrent certains au sein même de la profession agricole.


Bien que nous soyons d'accord avec le principe de plafonnement des aides, la décision que vous avez annoncée en 2017 concernant le plafonnement des aides au maintien et à la conversion dès 2018 ne nous convient pas à plusieurs titres : Tout d'abord, le changement de règles en cours de période de contractualisation (2015-2020) est une grave entorse au contrat signé par les paysannes et les paysans qui, pour leur part, se sont engagés pour 5 ans et
sont pénalisés au moindre écart. Nous dénonçons également les importantes disparités entre régions françaises, et donc la distorsion de concurrence au sein même du territoire national, du fait des choix politiques très différents d'un exécutif régional à l'autre. Enfin, nous nous demandons bien pourquoi seules les aides à l'Agriculture Biologique seraient plafonnées, le principe du plafonnement doit s'appliquer de la même façon à toutes les aides de la PAC*, notamment celles du 1er pilier.


Enfin, votre choix de favoriser uniquement les aides à l'investissement dans votre PDR* est injuste puisque ce fond, qui devrait pouvoir bénéficier à tous, ne bénéficie en fait qu'aux revendeurs de matériel agricole et non pas aux paysans. Nous souhaiterions que votre politique d'aide soit plus juste et mieux répartie en mettant en place d'autres dispositifs accessibles à tous (aide à la certification, …). Les comités de pilotages doivent servir à en débattre !


Nous sommes prêts à vous rencontrer pour échanger sur ces différents points, si vous le jugez utile.
Veuillez recevoir, Monsieur le Président, nos salutations.


Pour la Confédération Paysanne Auvergne-Rhône-Alpes,
Guillaume VIALETTE, Co-porte-parole Mickaël QUINSAT, Co-porte-parole

MOBILISATIONS
Appel à cotisation 2018 : SOUTENEZ LA CONF !
La Confédération paysanne de Haute-Savoie agit pour une agriculture paysanne vivable et viable ! Vous pouvez la ...
en savoir +
LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse
Du lundi au vendredi de 9h30 à 17h - sauf déplacement
Maison de l'agriculture - 52 avenue des île, 74994 Annecy Cedex 09