de Haute-Savoie

INSTALLATION

SOUTENIR L’INSTALLATION PAYSANNE EN HAUTE-SAVOIE : ACTION ET DESINTOX



10.10.2018 La Confédération paysanne rappelle avec force que la transition agricole ne pourra se faire qu'avec des paysannes et de paysans nombreux sur les territoires pour assurer un avenir paysan.

Communiqué commun Confédération Paysanne et Addear de Haute-Savoie

Du 10 au 18 octobre 2018 partout en Haute-Savoie, se déroulera la 1ère édition de la « Semaine de l'installation paysanne et de la transmission des fermes ». Organisée par les membres du réseau INitiatives Pour une Agriculture Citoyenne et Territoriale (InPACT) de Haute-Savoie, cet évènement se veut fédérateur. L'objectif : réaffirmer que pour dépasser la crise actuelle du renouvellement des générations agricoles, nous devons collectivement encourager TOUS types d'installation, en s'appuyant sur un réseau d'accompagnement pluraliste et en reconnaissant l'importance de l'installation “créative”, “hors cadre” et “progressive”.
Dans un contexte où la diminution du nombre de paysan se poursuit et s'accélère et où la FNSEA*-JA* est sur le point d'arrêter le financement des formations à la pré-installation (qui sont précisément faite enrayer cette chute vertigineuse), la confédération paysanne de Haute-Savoie soutient activement le réseau InPACT et toutes ses actions pour des paysans nombreux dans des territoires vivants.

PROGRAMME COMPLET de la semaine : à Télécharger ici

POUR ALLER PLUS LOIN
Synthèse : démographie et installation agricole

1 – Démographie agricole

Comme le montre le tableau ci-dessous (source MSA* 2018), la diminution du nombre de paysan se poursuit et s'accélère. D'après l'APCA*, 160 000 exploitants seront en âge de partir à la retraite dans les 10 prochaines années et actuellement le rythme de reprise est d'une installation pour 3 départs. A ce rythme c'est plus de 100 000 paysan·ne·s en moins d'ici 10 ans.

Au vu de ce gouffre démographique, se passer des hors cadre familiaux est un très mauvais choix pour la profession, c'est pourtant le signal qu'envoie Vivea* avec la réforme en cours.

2 – Les chiffres de l'installation

La courbe ci-dessous a été publiée par les JA* (d'où l'euphémisme de baisse « contenue » dans le titre). Attention, la faible amélioration en 2015 résulte d'une modification des règles d'affiliation à la MSA* du fait du passage à la Surface minimum d'assujettissement (SMA*), qui a fait entrer mécaniquement de nouveaux actifs. C'est donc une hausse artificielle et non une inversion de la tendance qui reste à la baisse.

Remarque : plus la courbe s'approchera de zéro, moins la baisse annuelle sera importante…

Quelques chiffres sur l'installation (Source : MSA* 2016)

14 146 installation en 2016

 2/3 des nouveaux installés ont moins de 40 ans (9246 en 2016)

1/3 des installations sont aidées. Donc seule la moitié des moins de 40 ans bénéficient des aides

30 % des jeunes installés sont des femmes

32%des installés sont pluri-actifs

La surface moyenne d'installation est de 35,9 ha

3 - Installation aidée

La FNSEA*-JA* a récemment communiqué sur le fait qu'entre 2015 et 2017 le nombre d'installation aidées (nbr de DJA* versées) a augmenté de 20 %. Hors en 2015 le nombre de DJA* était particulièrement bas car c'est l'année de mise en place de la nouvelle programmation PAC* qui a provoqué de nombreuses difficultés administratives et le report de nombreux dossiers. La réalité est toute autre car depuis 2000, le nombre de DJA* versée a diminué de 28 %

Nous sommes donc globalement sur une stagnation du nombre d'installations aidées (à un niveau très bas au regard de l'enjeu démographique).

On peut également noté que la DJA* moyenne est passée de 20 000 à 27 400 € en 2017  suite à la suppression des prêts bonifiés. Au lieu d'augmenter le montant moyen, ce surplus d'argent public aurait pu permettre d'augmenter le nombre de bénéficiaire. Mais les pouvoirs publics ont préféré appliquer la proposition des JA* d'une nouvelle modulation « investissement » qui encourage fortement au sur-investissement, à l'origine de l'agrandissement des fermes et de la disparition des paysans.

DESINTOX : la FNSEA* et les JA* tentent de maquiller le bilan de l'installation en agriculture

Le 2 octobre la FNSEA* et les JA* se sont félicités par communiqué de presse d'une augmentation de 20 % des installations aidées entre 2015 ou 2017, preuve selon eux de l' « attractivité » du « dispositif d'accompagnement humain et financier prôné par Jeunes Agriculteurs ».

En y regardant de plus près, il s'agit d'une manipulation grossière des chiffres pour tenter de masquer un bilan désastreux pour l'installation en agriculture. Entre 2000 et 2017, le nombre d'installation aidée a chuté de 27,5 % !

Prendre l'année 2015 comme année de référence est une astuce grossière pour qui veut présenter un « bon bilan ». De l'aveu même du ministère de l'agriculture, il n'y a eu que 3801 installations aidées en 2015, ce qui est particulièrement bas par rapport aux autres années car c'est en 2015 qu'a été mise en place la nouvelle programmation, les difficultés de mise en œuvre administrative ont donc engendré une moindre mobilisation des aides à l'installation.

Prenons par exemple 2014 comme base de calcul, et l'augmentation devient...3 % ! Soit une augmentation de 145 DJA* versées. Prenons 2000, et c'est une baisse de 27,5 %.

La conclusion de ce même communiqué : « Devenir agriculteur ne s'improvise pas. Que les jeunes qui s'installent se professionnalisent est un gage de réussite pour l'avenir ! ». Pourquoi dans ce cas la FNSEA*, largement majoritaire à Vivea*, est sur le point d'arrêter le financement des formations à la pré-installation qui sont précisément faite pour que les agriculteurs en devenir ne soient pas livrés à l' « improvisation ».

Malheureuse coïncidence, la MSA* indiquait la veille que « le recul du nombre de chef d'exploitation a atteint son plus haut niveau en 10 ans », et en effet, le nombre de paysan·ne·s a diminué de 2%  entre 2016 et 2017. Comment défendre un bilan du nombre d'installation dans ce contexte ?

Du lundi au vendredi de 9h30 à 17h - sauf déplacement
Maison de l'agriculture - 52 avenue des île, 74994 Annecy Cedex 09