de Haute-Savoie

VIE SYNDICALE

Une petite erreur et de terrifiants projets routiers pour notre département

03.09.2018 Une erreur s'est glissée lors de l'enquête publique sur la liaison autoroutière Thonon Machilly de cet été , et les JA* n'ont pas manqué de nous la rappeler dans une Tribune du journal Terres des Savoie. Voici notre réponse.

Cet été, la Confédération Paysanne de Haute-Savoie a fait part de son avis sur le projet de laison autoroutière Thonon-Machilly en publiant une contribution dans l'enquête publique du projet (à consulter ICI). Suite à quoi, nous avons communiqué sur notre position, ainsi que celles d'autres acteurs du monde agricole. Et c'est là que nous avons fait cette fameuse erreur : une des contributions était signée Justine FUSI, qui n'était finalement pas celle que nous pensions être.

Erreur qui nous a valu cette TRIBUNE provocatrice dans le journal Terres des Savoie : Lire ici la tribune en PDF

Et voici notre réponse, introduite par une petite humeur spontanée ...

Comme une odeur de vacances !
Délicieuse chronique de nos chers amis les JA* de Haute-Savoie qui épinglent la Conf 74 pour avoir confondu dans leur argumentaire contre l'autoroute du chablais Justine FUSI architecte avec Justine FUSI secrétaire générale des JA* 74. Sincèrement désolé de s'être lamentablement trompés de Justine !
Mais voilà nos cousins JA*, eux qui ne peuvent se tromper car ils ne prennent pas de positions, ou plutôt toutes les positions vis-à-vis du foncier afin que chacun y trouve son compte (en banque ?). C'est beau la famille mais quelquefois assez déroutant et surtout compliqué.
On se souvient d'un Président National des JA* trop proche de la Conf, débarqué par la maison mère de Tata Christiane comme l'appelle familièrement Jérémy DECERCLE, président national actuel des JA*.
Bref avec toutes ses histoires de familles, la place est libre pour bétonner, bitumer, faire disparaître les équilibres naturels, les fermes et les paysan.nes.
Rendez-vous à la prochaine réunion de famille.
 
André Tissot
Une petite erreur et de terrifiants projets pour notre département

Toujours en attente de l'avis des commissaires enquêteurs suite à l'enquête publique du projet de liaison autoroutière Thonon Machilly, nous tenions à faire des excuses. Car oui, nous sommes vraiment désolés d'avoir crû hâtivement qu'une responsable professionnelle des Jeunes Agriculteurs s'était positionnée en faveur de la protection des terres agricoles dans le cadre de cette enquête publique, et l'avoir confondue avec son homonyme architecte. Il est vrai que la logique aurait voulu que ce soit l'inverse...

Vous nous accusez « d'un manque d'objectivité flagrant ». En tant que force syndicale, c'est notre devoir de regarder la réalité en face. Rester dans la non position serait pour nous un acte de lâcheté.Malheureusement pour vous, « une réponse nuancée » ne protégera aucune terre agricole du bitume. Nous avons déjà bien trop souffert de ces atermoiements "constructifs", à l'image de l'autoroute Allonzier-Neydens : 350 ha de perdus, 30 000 habitants de plus sur le grand Annecy, avec 1000 ha encore constructibles, et un bouchon de Cruseilles qui perdure au point de voir ressurgir le projet de déviation de la commune en plus de l'autoroute...

Sans compter les terrifiants 13 projets routiers et autoroutiers de l'agglo Annécienne, conséquences indirectes de cette autoroute, dont nous ne doutons aucunement que vous les aborderez sans jamais vouloir fâcher le conseil départemental ou d'autres autorités.

Voilà ce dont nous ne voulons pas en Chablais, et nous ne sommes visiblement pas isolés puisque le SIR (Syndicat Interprofessionnel du Reblochon), les coopératives laitières de Brenthonne et des Moises, les 14 ACCA (Association Communale de Chasse Agréée) concernées, et nombre d'autres organismes, mais aussi votre CCJA du Bas Chablais, partagent notre position.

Nous sommes d'accord que ce projet et toute la politique qui l'accompagne, relève de la mobilité des Chablaisiens et de la santé publique. Or le détail du projet précise bien que celui-ci induira 12 % de trafic supplémentaire a minima, et + 23% d'émissions de gaz à effet de serre d'ici 2044. En voilà des données objectives, et encourageantes quand la France s'est engagée à réduire ses propres émissions de 80% d'ici 2050... Alors que notre département fait déjà la Une pour sa pollution de l'air, tuant 14 fois plus de personnes que les accidents de la route,  et que le réchauffement climatique nous réserve des surprises dont la sécheresse et la canicule de cet été ne sont que de petits avants goûts...

Dans ce contexte, détruire 200 ha supplémentaires de terres agricoles et de forêts relève pour nous de l'inconscience criminelle, sans même résoudre les problématiques de circulation que cette autoroute est censée pallier. Ce sont le Léman Express*, pour la RD 903, et le BHNS* pour la RD 1005, qui sont à même de réduire les bouchons, ainsi que les modes doux de circulation pour les trajets courts, le covoiturage, le report des marchandises sur le rail, etc. Certainement pas une autoroute, solution cour-termiste privilégiée par nos décideurs Hauts-Savoyards, dans la droite ligne du tout voiture qui leur tient lieu de politique de transport depuis 50 ans, dont l'échec est chaque année plus flagrant au vue de la taille des bouchons et du niveau de pollution.

Alors oui, nous continuerons, avec nos alliés et nos amis, de défendre les terres agricoles, les paysannes et paysans, ainsi que l'environnement qui nous permet à tous de vivre. Nous soutenons tous les projets qui vont dans ce sens, et luttons contre ceux qui nous paraissent destructeurs.

*Réseau ferroviaire transfrontalier qui circulera dès décembre 2019, et qui reliera notamment Evian à Genève en passant par Machilly. 

*Bus à Haut Niveau de Service qui sera mis en place dans les années à venir

Du lundi au vendredi de 9h30 à 17h - sauf déplacement
Maison de l'agriculture - 52 avenue des île, 74994 Annecy Cedex 09